Faculté de musique

Accueil Recherche

buffer

Recherche

Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM)
Voir le site officiel
Directeur : Michel Duchesneau

Regroupement de forme centre, l'OICRM réunit plus de 70 chercheurs en musique d'universités québécoises, canadiennes et étrangères, près de 90 étudiants actifs, accueille des stagiaires postdoctoraux et des professionnels de la recherche au sein de onze unités de recherche (laboratoires) dont six à la Faculté de musique de l'Université de Montréal. La plupart de ces chercheurs travaillent de façon coordonnée et en collaboration depuis 2004 autour d'un programme de recherche en musique articulé autour de trois axes (APPRENDRE, FAIRE et COMPRENDRE) qu'ils exploitent en fonction de leur champ disciplinaire (musicologie, ethnomusicologie, pédagogie, composition, interprétation, etc.).

Les sept laboratoires à l'Université de Montréal sont :

Laboratoire musique, histoire et société (LMHS);
Laboratoire informatique acoustique et musique (LIAM);
Laboratoire de recherche sur les musiques du monde (LRMM);
Laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie (LEO);
Laboratoire de musicologie comparée et anthropologie de la musique (MCAM);
La création sonore : cinéma, arts médiatiques, arts du son (LCS);
Laboratoire de recherche sur le geste musicien (LRGM).


Laboratoire musique, histoire et société (LMHS)
Voir le site officiel
Responsable : Michel Duchesneau
Laboratoire membre de l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM)


Les activités des différentes équipes regroupées au sein du LMHS s'inscrivent au cœur du réseau complexe de relations entre l'activité de création musicale au Québec, une « modernité européenne » qui a pris naissance au début du XXe siècle et une « modernité américaine » plus récente (à partir des années 1950). Les travaux de recherche effectués au sein du LMHS se font à partir d'approches essentiellement liées aux sciences humaines parmi lesquelles on retrouve, entre autres, des aspects musicaux (esthétiques, sémantiques, acoustiques, physiologiques) et des aspects socioculturels (société, institutions, public, musiciens : compositeurs et interprètes). La musicologie québécoise est à la croisée des grandes tendances de la discipline. La mixité des méthodes historiques, sociologiques, sémiologiques et analytiques qui caractérise les travaux des chercheurs québécois permet à la fois de revisiter l'histoire de la musique occidentale du XXe siècle au delà des schèmes élaborés essentiellement dans les années 1960 et 1970 et de développer de nouveaux axes de recherche : approches interdisciplinaires (sociologie, économie, politique) et nouveaux champs historiques (nouvelles technologies, électroacoustique, vidéomusique, acoustique, presse musicale, musique populaire, enregistrement sonore, concert). 


Laboratoire informatique acoustique et musique (LIAM)
Voir le site officiel
Responsable : Caroline Traube
Laboratoire membre de l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM)


Le LIAM est affilié à la fois au secteur composition électroacoustique et au secteur musicologie de la Faculté de musique de l'Université de Montréal et accueille des chercheurs et étudiants provenant des différents domaines de la recherche consacrée à la musique.

Le LIAM participe également aux activités de l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM) : organisation de colloques (tels que le second Colloque interdisciplinaire de musicologie - CIM05) et recherche au sein d'équipes pluridisciplinaires (timbre).
Un partenariat avec le Sound Processing and Control Lab de l'Université McGill permet des projets collaboratifs inter-universitaires.


Laboratoire de recherche sur les musiques du monde (LRMM)
Voir le site officiel
Responsable : Monique Desroches
Laboratoire membre de l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM)


Créé en 1995, le Laboratoire de recherche sur les musiques du monde (LRMM) est un lieu de recherche, de documentation, d'animation et de diffusion sur l'ethnomusicologie, les musiques du monde et les cultures musicales. Comptant parmi les laboratoires de la Faculté de musique de l'Université de Montréal, il est depuis 2007, intégré à l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM).

Le LRMM se veut un lieu de concertation, d'animation et d'échanges en ethnomusicologie. Il regroupe des professeurs, des chercheurs et des étudiants intéressés à l'analyse des traditions musicales du monde. On y retrouve :
un Centre de documentation spécialisé sur les musiques du monde (documents écrits, sonores et audiovisuels)
une programmation d'enseignement, de recherche et d'animation dans le domaine des traditions musicales
une Collection scientifique d'instruments de musique du monde (plus de 550 instruments)
une station multimédia en ethnomusicologie (production de CD-ROMs, de DVD-ROMs, et diffusion multimédia en ligne)
un service à la collectivité (par le biais d'expositions d'instruments de musique, des conférences-animation et de son centre de documentation)


Laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie (LEO)
Voir le site officiel
Responsable : Monique Desroches
Laboratoire membre de l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM)


Le Laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie est un regroupement pluridisciplinaire d'une vingtaine de professeurs, de chercheurs et d’étudiants. L’ethnomusicologie, la musicologie, l’interprétation, l’acoustique musicale, l’esthétique, l’anthropologie, l’ethnomuséologie et l’histoire sont les principales disciplines impliquées. Une subvention d’infrastructure (FCI/Fonds des leaders-2009-2010) a permis de doter le LEO d’équipements haut de gamme en organologie et en traitement multimédia.


Laboratoire de musicologie comparée et anthropologie de la musique (MCAM)
Voir le site officiel
Responsable : Nathalie Fernando
Laboratoire membre de l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM)


Le Laboratoire de musicologie comparée et anthropologie de la musique regroupe une équipe franco/nord-américaine de chercheurs autour de projets et de thématiques transversales à l’ethnomusicologie, la musicologie, la neuropsychologie de la musique ou encore la linguistique ou la sociologie. Il est donc en lien avec plusieurs institutions de recherche dans le monde (Centre National de la Recherche Scientifique français, EHESS de Paris, Université de UBC, Université McGill, McMaster….). L’interdisciplinarité qu’il favorise permet la rencontre de divers paradigmes d’analyse pour aborder des problématiques musicales en relation avec les propriétés propres à l’humain.

Les chercheurs du MCAM sont unis par la pratique du terrain qu'ils considèrent comme un véritable laboratoire et privilégient la comparaison entre les diverses musiques du monde,  se focalisant ainsi sur l’analyse tant de la diversité des pratiques et des traditions que sur l’unité des capacités humaines à créer, jouer et transmettre la musique. Le MCAM est un lieu de travail en équipe, de formation et  d’intégration des étudiants à la recherche. Il a été doté d’un équipement de pointe en matière d’analyse de données sonores, visuelles et d’archivage grâce à un fonds FCI. Le CRSH et le FQRSC finance également divers projets du laboratoire.


La création sonore : cinéma, arts médiatiques, arts du son (LCS)
Voir le site officiel
Responsable : Serge Cardinal
Laboratoire membre de l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM)


Ce groupe se compose de professeurs, d’étudiants, de chercheurs, d’artistes qui tous mènent à la fois des activités de création sonore et des activités de recherche. Ils sont musiciens, concepteurs sonores ou réalisateurs; ils sont engagés dans l’écriture d’un mémoire, d’une thèse ou d’un essai sur les différentes pratiques de création sonore dans un contexte audiovisuel. L’esprit qui anime le travail de chacun, et leurs activités collectives, en est un d’exploration, d’expérimentation et de partage de ce qui est singulier, original, propre à inventer du possible. Les activités du groupe reçoivent le soutien du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC).


Laboratoire de recherche sur le geste musicien (LRGM)
Responsable : Caroline Traube
Laboratoire membre de l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM)


Chaire de Recherche du Canada en Ethnomusicologie  
Voir le site officiel

Subventionnée par le programme des Chaires de recherche du Canada, elle a été implantée conjointement à la Faculté de musique et au département d’Anthropologie de la Faculté de Arts et des Sciences en 2005. Le programme de recherche de la Chaire répond ainsi à une double perspective en abordant des problématiques musicales en relation avec les phénomènes catégoriels, la signification symbolique, l’esthétique, l’émotion ou encore l’évolution et l’adaptation humaine.


Laboratoire Art & D
Directeur : Jean Piché

Ce laboratoire de création médiatique et sa technologie de pointe sont consacrés à la « recherche et développement » en composition électroacoustique et en vidéomusique. Ces installations, qui comprennent 32 canaux audio (sous la forme d'un dôme de haut-parleurs) et de puissants équipements informatiques, sont parmi les plus avancées du genre au Canada. Elles ont bénéficié du soutien financier de la Fondation canadienne pour l'innovation et du gouvernement du Québec.

Avec ces équipements, deux axes majeurs seront explorés : la spatialisation sonore et la vidéomusique. De façon plus large, ces équipements de pointe en captation, en diffusion et en traitement audiovisuel vont permettre l'enregistrement et la production de contenus visuels et sonores des plus variés.

Dirigé par Jean Piché, professeur de composition électroacoustique à la Faculté, le Laboratoire ART & D est donc un projet multidisciplinaire - la recherche en composition électroacoustique s'élargissant aujourd'hui à d'autres disciplines, comme les arts visuels et l'informatique.

Le laboratoire, par l'entremise de l'Institut arts cultures et technologies (iACT) créé dans la foulée de ce projet, réunit plusieurs chercheurs de la Faculté de musique et de l'Université de Montréal qui poursuivront leurs travaux en utilisant ces équipements.

buffer

calendrier

images